Vous (ou l’un de vos proches) avez 18 ans ou plus, vous avez des signes cliniques évocateurs de la Covid-19 et vous venez de vous faire tester par un prélèvement ?

L’eau enrichie en hydrogène, un espoir de traitement des l'apparition des premiers symptômes de la Covid : participez à l’étude clinique HydroCovid !

Une équipe de médecins (généralistes et médecins du CHU de Grenoble) d’un laboratoire de recherche de Grenoble est sur la piste d'un traitement potentiel contre la Covid-19 avec un très bon profil de tolérance : une cure d'eau enrichie en hydrogène, qui réduit les risques d'inflammation, et donc d'aggravation.

L’étude HydroCovid a reçu l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes Sud-Méditerranée II.

Pour en savoir plus et effectuer la cure, contacter le 04 76 76 50 40.

Pourquoi l'étude HYDROCOVID ?


Pourquoi l'étude HYDROCOVID ?
Comme vous le savez, pour les patients atteints par la Covid-19 sans éléments de gravité, il n'y a à ce jour aucun traitement efficace.
La prise en charge des patients à domicile repose essentiellement sur le traitement des symptômes et la surveillance.

Depuis quelques années, le Laboratoire TIMC de Grenoble, laboratoire public de recherche du CNRS et de l'Université Grenoble Alpes, et ses chercheurs travaillent sur les applications médicales de l’hydrogène.
Plusieurs expériences récentes ont renforcé notre opinion sur l’intérêt potentiel de l'hydrogène comme traitement spécifique de cette maladie, par ses différents mécanismes de protection notamment par son effet anti-oxydant.
L'hydrogène pouvant être administré sous différentes formes, nous vous proposons de suivre une cure d’eau enrichie en hydrogène.


L’étude clinique HydroCovid a reçu l’avis favorable du Comité de Protection des Personnes du Sud-Méditerranée II, et elle est promue avec notre partenaire AGIR à dom, habilité à pratiquer la recherche clinique à domicile.

À propos de l'étude


À propos de l'étude


HydroCovid est une étude clinique proposée aux personnes de 18 ans et plus, présentant des symptômes de la Covid et testées par prélèvement.

L'étude consiste à évaluer l'intérêt clinique d'une cure d’eau enrichie en hydrogène à boire pendant 21 jours (eau dans laquelle on dissout un comprimé de magnésium fourni par DrinkHRW).

L'hydrogène comme traitement peut être proposé sous différentes formes.
Dans l’étude clinique HydroCovid, nous vous proposons la méthode la plus simple sous forme de comprimés à dissoudre dans un verre d’eau. Ainsi, les patients auront, par tirage au sort, soit un comprimé qui va enrichir l’eau en hydrogène soit un comprimé placebo avec des bulles neutres.
Dans tous les cas, une cure de boisson est recommandée en cas de fièvre.
Par les actions de l’hydrogène, nous souhaitons réduire les effets de fatigue, de sensation d’essoufflement ou l’aggravation de la maladie.



Cette cure, basée sur un traitement expérimental, dont l'efficacité n'est pas encore prouvée ne remplace pas la vaccination contre la COVID-19 quand elle vous sera proposée dans le cadre de la stratégie vaccinale en France.

En pratique...


 

Comment participer à l'étude clinique ?

En savoir plus  
 

Comment suivre la cure ?

En savoir plus  
 

Les bénéfices immédiats de la participation à l’étude clinique

En savoir plus  
 

Les bénéfices espérés de la cure à l’hydrogène

En savoir plus  
 

Les bénéfices espérés pour la collectivité

En savoir plus  
 

Conduite de l'étude clinique

En savoir plus  

Vous êtes interessé(e) ?


Vous êtes interessé(e) ?
Contactez notre équipe sans attendre le résultat :
Themas-HYDROCOVID@univ-grenoble-alpes.fr
04 76 76 50 40

Nous répondrons à toutes vos questions et programmerons, si vous le souhaitez, une visite avec un médecin généraliste investigateur de l'étude.



Vos données de santé recueillies dans cette étude seront traitées conformément au Règlement Général sur la Protection des Données strictement confidentiellement.
Vos données personnelles (numéro de téléphone, adresse...) seront nécessaires uniquement pour la prise des rendez-vous avec le médecin investigateur, la livraison des comprimés et les appels téléphoniques. Elles ne seront pas reliées à vos données de santé.


F.A.Q


C’est une cure d’eau enrichie en hydrogène pendant 21 jours.  L'hydrogène est proposé sous forme de comprimé effervescent.

Au contact de l'eau, le comprimé enrichit l'eau en hydrogène, ce n'est pas un médicament !
L'hydrogène est une petite molécule sous forme de gaz qui se diffuse dans le sang et se dirige vers les poumons pour bloquer la réaction inflammatoire.

On vous livrera à domicile les comprimés à dissoudre dans 250 ml d’eau.
Oui, votre médecin est immédiatement averti de votre participation à l’étude. C’est lui qui confirme que vous pouvez rester sous sa surveillance à la maison en l’absence de signes de gravité de la Covid. Il peut à tout moment ajuster votre prise en charge pour s’adapter à cette nouvelle situation. L’eau enrichie en hydrogène vient en plus, sans interaction connue avec vos traitements habituels.
Nous sommes une équipe de médecins. Le Dr Gaboreau, investigateur principal, est un généraliste de terrain à Montmélian en Savoie. Le Pr Bosson et le Pr Cinquin sont médecins de Santé Publique au CHU Grenoble Alpes. Les médecins qui vous recevront en téléconsultation sont des généralistes ou des spécialistes expérimentés. Certains, jeunes retraités, sont mobilisés autour de ce projet pour contribuer à la lutte anti Covid. Merci à eux !
Nous vous proposons de participer à l’étude clinique HydroCovid car elle vous aidera à passer cette période pas facile.
Elle vous apporte un renforcement de la surveillance de votre Covid à domicile, avec :
  • une visite d’un professionnel de santé. Il viendra mesurer votre oxygénation du sang et vous apprendra à le faire tous les jours avec l’appareil très simple qu’il vous laissera ; 
  • 2 téléconsultations en 15 jours avec des médecins expérimentés ; 
  • des contacts téléphoniques réguliers avec une équipe de professionnels de santé à votre écoute.
Donc même si l’eau enrichie en hydrogène s’avère finalement peu utile, ou si vous êtes dans le groupe de contrôle qui recevra une substance inactive à la place de l’hydrogène, la simple participation à l’étude va vous aider à gérer ce moment avec, bien sûr, votre médecin traitant et les autres professionnels de santé qui s’occupent de vous.

La COVID est une maladie fluctuante. Il est possible qu’aujourd’hui vous n'ayez que très peu de symptômes mais qu'il y ait une évolution importante demain ou parfois même 8 jours plus tard !
De nombreuses séquelles peuvent persister après la COVID, même lorsqu’on est jeune et en bonne santé. Il faut agir au plus tôt !




Oui, cette pandémie est très complexe, et toutes les pistes d’actions doivent être explorées. Si l’eau enrichie en hydrogène s’avère à la fin de cette étude efficace, alors on aura une arme de plus permettant de réduire le recours à l’hôpital et aux réanimations.
Vaccins et gestes barrières sont la clé, mais le développement de traitements actifs à la phase initiale de la maladie reste également très important.
Pas seulement ! Avec l'étude clinique HydroCovid, la recherche médicale vient à vous !
Effectivement, surtout pour la Covid, les études cliniques ont lieu presque toujours à l’Hôpital et dans les CHUs (et donc dans les grandes métropoles...). Elles ne concernent que les formes graves.
L'étude clinique HydroCovid est conçue avec des médecins généralistes et repose sur une organisation originale (téléconsultation, livraison à domicile, contacts téléphoniques). Elle est donc ouverte à tous et c’est une occasion pour vous et vos proches de contribuer à une démarche de recherche et de bénéficier d’une surveillance renforcée.
Nous sommes une équipe expérimentée et reconnue en recherche clinique avec une expérience importante sur des sujets très divers : innovation technologique de pointe, éducation thérapeutique des patients, cures thermales, compression élastique dans les maladies veineuses, le plasma de convalescents dans la Covid…
Nous sommes également responsables de formation universitaire master 2 en recherche clinique à la faculté de Médecine de Grenoble.
Cette expérience acquise sur le terrain, cette diversité dans les sujets de recherche, garantissent le respect des règles éthiques et déontologiques en recherche, le sérieux de nos résultats et notre indépendance vis à vis des industriels ou des lobbies.
Non, les comprimés livrés à domicile, les 2 téléconsultations, la mise à disposition d’un appareil pour surveiller le taux d’oxygène de votre sang sont bien sûr pris en charge par l’étude clinique. Vous n’aurez rien à payer.
Non, cette étude clinique teste une cure en cas de Covid pour diminuer les symptômes et les complications. Pour la prévention, maintenez-vous en forme, mangez équilibré et appliquez les gestes barrières. Les vaccins viendront compléter rapidement la prévention.

L’hydrogène est un anti-oxydant qui peut aider l’organisme dans sa lutte contre la Covid. Elle agit de manière non spécifique en renforçant votre organisme, indépendamment des mutations de coronavirus.

En santé publique il y a trois niveaux de prévention : 
  • les mesures type confinements sont des mesures de préventions primaires défensives c’est à dire qu’elles visent à empêcher l’apparition de la maladie. Mêmes mieux comprises et appliquées, les contraintes sont telles qu’elles ne peuvent que permettre d’éviter des pics épidémiques temporairement. La vaccination est un progrès considérable également dans le champ de la prévention primaire surtout des formes graves mais déjà des doutes et des difficultés apparaissent.
  • la prévention secondaire vise à limiter l'extension de la maladie au tout début. Pour la Covid, elle permet de réduire le risque de complications se traduisant par des hospitalisations et des passages en réanimation ou décès. A l’hôpital, des progrès importants ont été faits pour éviter le passage en réanimation par un bon usage des corticoïdes, des anticoagulants et des méthodes d’oxygénothérapie. En ville, pour les formes bénignes ou modérées de la Covid, malgré quelques résultats prometteurs, il n'y a pas encore à ce jour de traitement simple sans risque et efficace.
  •  Alors oui, il faut utiliser toutes les actions possibles dans la lutte contre cette pandémie : un traitement permettant de réduire le risque d’hospitalisation serait une approche offensive de la "lutte anti-covid". Une meilleur récupération et moins de séquelle, c’est de la prévention tertiaire également très importante.
Notre étude vise donc à fournir des moyens d’actions en terme de prévention secondaire et tertiaire complémentaire des méthodes de prévention primaire. C’est le maillon manquant ou le maillon faible de la chaine des actions anti-covid.
Non, l’eau enrichie en Hydrogène ou le placebo sont juste un verre d’eau partiellement gazeuse à boire. Donc aucune crainte à avoir !
Oui bien sûr, vous pouvez devenir ambassadeur de l'étude clinique HydroCovid et aider vos proches de 18 ans et plus atteint par la Covid !
Parlez-leur de l’étude, expliquez, rassurez et aidez-les pour les aspects techniques de téléconsultations en respectant bien sûr les gestes barrières.
Prendre un verre d’eau deux fois par jour contenant soit de l’hydrogène soit une substance inactive (dite placebo).
Bénéficier de 2 téléconsultations de 30 minutes environ (J-0 et J-12) avec des médecins de l’étude.
Noter chaque jour dans un carnet de suivi, l’évolution de vos symptômes et votre saturation en oxygène. Après un mois nous reviendrons récupérer ces carnets et le matériel de l’étude. Ensuite vous aurez un entretien téléphonique avec des personnels de santé de notre équipe pour prendre de vos nouvelles et suivre votre bonne récupération, à 1 mois, 3 mois et 12 mois.
À tout moment vous pouvez vous retirer de l’étude sans que cela modifie en rien la prise en charge de votre maladie par votre médecin traitant.

Participer à l'étude HydroCovid et boire la cure enrichie en hydrogène ne modifie en rien votre prise en charge.

Le comprimé d'hydrogène est naturel, vous pouvez le consommer en parallèle avec des traitements classiques ou alternatifs. Il permet de renforcer l'organisme pour lutter contre la COVID.

La cure enrichie en hydrogène n'est pas une innovation, elle est connue et déjà utilisée, mais à ce jour jamais dans la prise en charge de la COVID.

Elle n'a pas d'intérêt économique majeur puisqu'elle ne coûte pas très chère.

Par contre, elle a un intérêt collectif considérable si nous démontrons ses bénéfices!

Dans cette étude vous ne serez le cobaye de personne. Vous restez entièrement libre de vos choix personnels.

Équipe


Pr Jean-Luc Bosson

Responsable méthodologique de l'étude HydroCovid

Pr Philippe Cinquin

Responsable scientifique de l'étude clinique HydroCovid

Dr Yoann Gaboreau

Investigateur principal de l'étude HydroCovid

Centre de coordination

Université Grenoble Alpes

AGIR à dom

Laboratoire TIMC

CNRS

Revue de Presse


C dans l'air

Visualisez l'émission toute entière ou le reportage dédié à l'étude HydroCovid à la 47ème minute !

En savoir plus  

FR 3 Isère

En savoir plus  

France Inter

En savoir plus  

France Bleu Isère

En savoir plus  
CE SITE A ÉTÉ CONSTRUIT EN UTILISANT